Blog

Une maison parfaite dans son imperfection

Toutes les images © Fuhrimann Hächler Architekten

Dans le quartier zurichois de Wipkingen, une maison individuelle en maçonnerie brute fait grand bruit. Construite entre 2017 et 2018, elle se fait l’ambassadrice d’un style architectural aux lignes épurées. Ce bâtiment à l’allure extravagante a vu le jour après la construction d’une grande résidence pour personnes âgées sur le terrain voisin. Contre toute attente, la maison suscite beaucoup d’enthousiasme. D’après les habitants, son style dépouillé et la sobriété de son intérieur n’en font pas moins une maison où il fait bon vivre.

Le maître d’œuvre a chargé le cabinet d’architecture zurichois Fuhrimann Hächler d’élever le bâtiment autant que possible afin de le faire sortir de l’ombre de la résidence voisine. Selon Gabrielle Hächler, l’objectif est atteint malgré certains quiproquos: «Il est déjà arrivé que des personnes sonnent à la porte en pensant qu’il s’agissait de la loge de gardien de l’EMS». Depuis, la construction de brique avec sa bordure de jardin permet au voisinage de s’asseoir le temps d’une pause et sert également de lieu de rendez-vous. Une proximité empreinte de spontanéité à laquelle le parc situé devant la façade de céramique plutôt austère de l’imposant EMS ne se prêtait pas.»

Les joints de mortier apparents ne font pas l’unanimité

Tout comme la forme du bâtiment, angulaire et unique en son genre, le choix des matériaux de construction est lui aussi atypique. Le rez-de-chaussée, réalisé en béton, est surmonté de deux étages intermédiaires maçonnés et des combles, également en béton. Mais les débats trouvent leur source dans le choix délibéré des maçons de ne pas avoir brossé le mortier liant les briques I+L de Gasser Ceramic de la façade extérieure. Un choix qui confère au bâtiment une apparence épurée, même si elle donne à certains l’impression d’un travail incomplet. Cette façade particulière s’est malgré tout attiré des réactions essentiellement favorables, une tournure des événements surprenante pour l’architecte Gabrielle Hächler: «La maison Alder a fait l’objet de retours étonnamment positifs. Nous savions bien qu’à une époque obsédée par la perfection comme la nôtre, cette maçonnerie avec joints de mortier apparents serait quelque peu subversive. Certains se sont en effet dit dérangés par l’aspect «inachevé» du bâtiment. Mais lorsque nous leur avons expliqué les raisons de notre choix, leur regard a changé». La maison se veut l’expression d’un désaccord face à cette poursuite incessante de la perfection. Les espaces intérieurs se limitent à l’essentiel, tandis que les murs en brique non crépis et le béton brut dominent son apparence.

Loft de quatre étages avec vue

Pour sa part, la famille Alder, qui a fait construire la maison et l’occupe, se trouve parfaitement à son aise sous ce nouveau toit: «À l’intérieur, la teinte chaleureuse et la texture de la brique à l’état brut ainsi que l’espace généreux aux lignes sculptées font de la maison un refuge accueillant.» Le bouquet de ce loft tout en hauteur? Depuis les étages supérieurs, la vue s’étend au loin sur la ville animée et le paysage alpin, depuis l’Alpstein jusqu’au mont Pilate. La famille Alder ne regrette pas de s’être lancée dans ce projet audacieux. «Vivre dans cette maison nous procure un plaisir riche de simplicité et qui, jour après jour, ne se tarit pas dans une perfection superficielle.»

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IHR KONTAKT >
Ansprechpartner >
Download >
Referenzen >
Showroom >