Porträt von Lukas Schläppi, Industriekeramiker EFZ, in einer Produktionshalle von Gasser Ceramic.

Blog

Porträt von Lukas Schläppi, Industriekeramiker EFZ, in einer Produktionshalle von Gasser Ceramic.

Note maximale

Après son bachelor en économie d’entreprise, Lukas Schläppi a fait un apprentissage de céramiste industriel chez Gasser Ceramic. Et il a réussi son examen final avec la note maximale.

Après l’école de commerce, la maturité professionnelle et le bachelor en économie d’entreprise, Lukas Schläppi ne voulait pas s’arrêter en si bon chemin. Il a donc choisi d’ajouter un CFC de céramiste industriel à son palmarès.

Chez Gasser Ceramic, Lukas Schläppi est dans son élément : « Ma famille est étroitement liée à l’entreprise Gasser Ceramic. Aujourd’hui dirigée par mon oncle et son cousin, elle a par le passé appartenu à mon grand-père et à son frère », explique-t-il dans le cadre d’une interview accordée à la direction de l’instruction publique du canton de Berne.

Comment avez-vous choisi de devenir céramiste industriel ?
« Quand j’étais petit, mon grand-père m’emmenait souvent visiter l’entreprise. Et pendant mes études, j’y ai régulièrement travaillé. Notamment dans la carrière, au traitement ou comme chauffeur poids lourds. La production m’a toujours fasciné. »

« En fin de journée, j’adore voir le résultat de mon travail. »

Lukas ne lambine pas et n’hésite pas à s’engager à fond. Comme tous les collaborateurs de Gasser Ceramic, il est dévoré par la passion que suscitent les nombreuses possibilités de l’argile, véritable matériau de construction d’avenir : « L’argile est une ressource naturelle. Elle permet d’obtenir des produits de qualité pour l’enveloppe du bâtiment, comme des briques, des tuiles, des planelles, etc. De plus, ce matériau traditionnel est en mesure d’intégrer les technologies les plus récentes, puisque nous produisons désormais des tuiles munies de panneaux solaires. »

Connaître l’intégralité du processus
Pour Lukas Schläppi, apprendre tous les arcanes de ce métier – qui représente depuis plus d’un siècle le concept sur lequel s’est établi Gasser Ceramic – allait de soi. Pendant son apprentissage, ses études d’économie ont d’ailleurs été un atout : « Je me demande toujours comment améliorer l’efficacité des processus. »

Plein de projets
Soulignons que Lukas Schläppi a obtenu son CFC de céramiste industriel en deux ans au lieu de trois. La note maximale n’était certes pas prévue, mais néanmoins la bienvenue. Toutefois, il est loin de se reposer sur ses lauriers : « Dès le mois d’août, je pars pour l’Allemagne pour entamer deux ans d’études de technicien céramiste à plein temps. Ensuite, j’aimerais revenir travailler chez Gasser Ceramic. À quel poste, l’avenir nous le dira. »

Nous lui souhaitons d’ores et déjà la bienvenue.

2 Comments

  1. Chapuisat dit :

    Super! beau travail
    Maintenant il faut motiver votre direction pour faire une tuile de bord FS03 🙂
    merci d’avance car ici en terre romande nous sommes asser fan de ce type de tuile qui permet une finition Tip-Top

    Bonne suite
    Cordialement Denis Chapuisat

    CHAPUISAT SA 1033 CHESEAUX

  2. Bonjour,

    Merci pour vos informations. Nous allons les examiner en interne.

    Avec nos meilleures salutations.

    Gasser Ceramic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IHR KONTAKT >
Ansprechpartner >
Download >
Referenzen >
Showroom >